Un meurtre princier

Titre : Un meurtre princier (livre trois du Cycle de Xhol)

Auteur : Cécile Chabot

roman autoédité

222 pages – 13€99

un meurtre princier

Résumé :

Un meurtre inattendu.

Des traces accablantes.

Une enquête manipulée ?

     Troisième livre du Cycle de Xhól, Un meurtre princier est un polar historique haletant.

     683 après J.-C., Xhól est devenu le maître peintre de Dos Pilas et doit faire face aux défis de sa nouvelle position. Au palais, le changement d’ère se fait déjà sentir. Les uns se positionnent auprès de l’héritier apparent, Itzamnaaj B’alam, fils aîné et préféré de la dame d’Itzán. D’autres voudraient voir Itzamnaaj K’awill, le cadet favorisé par son père, désigné comme successeur.

     Dans cette atmosphère étouffante, un festin a lieu, auquel Xhól assiste depuis la table des artisans. La dame d’Itzán humilie Itzamnaaj K’awill en public. Celui-ci s’enfuit. Plus personne ne le verra de la nuit. Au petit matin, un meurtre est découvert au palais.

     Xhól est accusé, emprisonné. Arrivera-t-il de sa cellule à prouver son innocence avant que le conseil ne décide de son exécution ?

Mon avis :

     J’ai eu la chance de découvrir ici un polar maya, troisième tome d’une saga pouvant se lire indépendamment des précédents.

     L’auteur est juriste mais ce qui fait sa spécificité c’est sa passion pour la spéléologie et la civilisation maya ! J’ai aimé découvrir son site où elle aborde son processus d’écriture, ses inspirations.

     L’introduction du roman porte sur l’origine de ce récit pour le narrateur, récit qui lui aurait été conté. J’ai aimé commencer ce roman de ce point de vue, ça a apporté un petit côté « histoire vraie » !

     Nous suivons ici Xhol (comme dans toute la saga, je suppose, vu son nom^^), maître peintre qui va être accusé de meurtre… C’est ici que ça se corse puisque ce point est très clairement annoncé dans le résumé or il pourrait résumer presque tout le roman. Je m’explique : le meurtre arrive à un tiers du roman, les soupçons sur Xhol aux deux tiers et il n’est officiellement accusé qu’aux trois quart… J’ai donc très légèrement eu l’impression de connaître toute l’intrigue, surtout que vu le nom de la saga je me doutais bien que Xhol ne pouvait pas être exécuté !

     Je n’ai malheureusement pas réussi à accrocher à ce roman, cependant je ne regrette pas de l’avoir lu car il a su me dépayser. Le résumé trop détaillé et le style des prénoms

En bref :

     Un roman que je conseille aux amateurs d’ethnopolar qui seraient curieux de voyager au milieu des mayas.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s