Les nouveaux humains

Titre: Les nouveaux humains

Auteur: Nicolas S. Demazeau

242 pages – 10€

les nouveaux humains

Résumé:

Serin a de la chance. Il vit à La Fosse avec son grand-père et un petit groupe de privilégiés. À l’écart des cités de confinement, ils mènent en autarcie une existence paisible, libérés de tout ce qui a conduit au déclin de l’humanité. Le jour où une étrange floraison éclot au cœur du village, l’autonomie de la communauté est menacée. Serin découvrira que cet événement n’est que le début d’un ambitieux processus, impliquant de lourdes conséquences pour lui, les siens et peut-être le reste de l’humanité.

Mon avis:

Je remercie l’auteur de m’avoir proposé de découvrir son roman. Il m’a ainsi permit de passer quelques heures au sein d’un univers aux allures post-apocalyptiques en compagnie de nos personnages.

Ici, les hommes ont été contraints d’adopter de nouveaux modes de vie suite aux erreurs qu’eux et leurs ancêtres ont commis par le passé. Serin, jeune homme ayant accompagné son grand-père dans la gestion du village, nous fait découvrir le lieu où ils vivent: la Fosse. Il est accompagné de deux jumeaux avec qui il grandit depuis plusieurs années et dont il est très attaché!

Le village est accompagné à distance par l’équipe d’Aven4 qui transmet régulièrement de nouvelles données au grand-père de Serin. C’est ainsi qu’ils voient se développer des champignons, destinés à purifier la terre, ou des sortes de mini robots abeilles, ayant pour but de polliniser les plantes maintenant que les animaux ont disparu. Mais le grand-père ne semble pas tout nous expliquer…

C’est par son grand-père que Serin reçoit une éducation, accompagné de ses amis les jumeaux. C’est ainsi que l’auteur prend du recul sur notre culture, que les personnages découvrent petit à petit: notre vocabulaire (à travers un jeu de devinette ayant pour support un vieux dictionnaire), Noël, Disney… Cette facette du roman lui donne un angle original, j’ai cependant plus ressenti une focalisation sur 2 ou 3 points « anecdotiques » alors que l’auteur aurait pu en profiter pour nous faire passer des messages. J’ai d’ailleurs eu du mal à entrer dans l’histoire qui pour moi présente beaucoup de points positifs mais que l’auteur aurait pu plus développer. Je suis restée sur ma faim…

L’auteur nous présente aussi des données scientifiques sur l’évolution des plantes. Ce roman est même très riche sur ce point! J’ai cependant eu l’impression de manquer d’informations sur le contexte, ce qui s’est passé avant pour que nous en arrivions là, pour mieux comprendre. Cette impression est d’ailleurs partagée par Serin à la fin du roman où je me suis retrouvée dans une de ses réflexions.

« Comme je venais de me faire happer par un tourbillon d’explications scientifiques indigestes sorties d’un contexte dont je ne savais rien, il me fallut quelques secondes avant de pouvoir formuler une réponse qui ne soit ni vexante pour mon grand-père, ni un mensonge. »

En bref:

Un roman original plein de bonnes idées qui ne m’a malheureusement pas totalement transportée… Je vous le conseille cependant si vous avez envie de découvrir qui sont ces fameux « nouveaux humains » ayant donné leur nom au roman! Je n’ai pas été déçu sur ce point qui m’a fait dévorer la fin du roman!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s