Le pouvoir des mots #3

     Je vous ai parlé dimanche de mon avis concernant Un dissident de François-Régis de Guenyveau. J’avais envie de refaire un nouvel épisode du pouvoir des mots sur ce roman!

– Que feriez-vous si l’on vous disait, au seuil de votre mort, qu’on vous accorde cinquante ans de plus ?

Il réfléchit une seconde.

– Hmmm… Si j’avais cinquante ans devant moi, la première chose qui me vient à l’esprit, ce sont tous les livres que je n’ai pas eu le temps de lire. Cinquante ans de lecture ! Pour mourir avec l’illusion d’être un peu plus sage, et la certitude d’avoir effleuré un peu du mystère de la vie… Oui, je lirais, sans aucun doute, si j’avais cinquante ans devant moi. Mais, vous savez, je ne serais pas certain d’accepter votre offre.

Christian se pencha vers lui pour mieux l’entendre, surpris de sa réaction.

– Si je vivais plus longtemps, continua l’homme d’une voix triste, j’aurais toujours peur de survivre à mes enfants et aux enfants des autres. Ce serait trop injuste. Il faudrait offrir ces cinquante années supplémentaires à tous ou à personne.

     Bien que cette citation ne soit pas le sujet central du roman, je l’ai trouvée intéressante sur deux sujets: l’envie de lire toujours plus de livres pour se construire petit à petit et l’importance d’être entouré des siens. Ce deuxième point a fait écho aux raisonnements que j’ai pu trouver dans les romans abordant l’immortalité et où un personnage a peur de voir ses proches mourir. Bon ici c’est seulement vivre quelques années de plus qu’eux, mais j’ai pensé à ça^^ Dans cet article, je vais surtout poser des mots sur le premier point, qui concerne les livres!

     J’ai de suite pensé à la phrase de Jules Renard: « Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. »! Je me retrouve tout à fait ici dans ma relation à la lecture, à ma PAL…

     Il existe tellement de livres qu’il y en a forcément un dans lequel on se retrouvera. Il est d’ailleurs intéressant de découvrir les romans préférés d’autres lecteurs, on peut en apprendre beaucoup sur eux. Mais on peut également voir cette question sous un nouvel angle: on a tous à nous apporter en se conseillant des romans, tout un tas de visions du monde différentes sont ainsi à notre portée afin de nous construire…

J’aime voir ma vie comme une succession de rencontre que ce soit de personnes ou de livres. Certains l’éloignent, certains restent mais tous m’ont permis de me construire telle que je suis maintenant. Nous vivons tous des hauts et des bas et chacun nous permettent d’avancer!

Et vous, comment voyez-vous la lecture?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s