Les Chroniques des Fleurs d’Opale: Tome I – La Candeur de la Rose, partie 1

Titre: Les Chroniques des Fleurs d’Opale: Tome I – La Candeur de la Rose, partie 1

Auteur: Ielenna

Roman autoédité

468 pages

 

les chroniques des fleurs d'Opale T1.1

 

Résumé:

     Si seulement j’avais su combien ma vie allait basculer. Comment l’enfer m’aurait enchaînée.

     Si seulement j’avais pu entrevoir les rouages du destin. Les rencontres comme les pièges, les obstacles comme les révélations.

     Si j’avais su mieux distinguer bontés et malveillances. Amours, amitiés ou loyautés.

     Cette histoire serait tout autre. Mon histoire. Preuve que même les Dieux ne peuvent tout savoir.

     Rare rescapée du massacre de son village natal, Diphtil, une jeune fille du peuple de l’Air, est sauvée en territoire ennemi grâce au symbole étrange qu’elle porte sur le front. Elle serait la cinquième fille de la Déesse Aveugle. Séquestrée dans un monastère et manipulée par le prêtre Sarïn qui compte la livrer au roi une fois ses pouvoirs éveillés, elle est libérée par son frère, Naid, qui la persuade de partir avec lui.

     Sauf que les terres de l’Edenor sont semées de dangers et que la cruauté de certaines personnes, hantées par la haine et la guerre, s’opposent à la candeur de Diphtil, avide de découvrir ce monde dont elle a si peu joui.

     Mais avant tout, elle veut échapper à son destin. Est-ce possible, lorsque l’on est vouée à devenir une Déesse ?

Mon avis:

     Je vous présente aujourd’hui un roman sélectionné pour la première édition du Prix des auteurs inconnus. Bien qu’ayant une intrigue plus qu’intéressante, j’ai eu quelques difficultés à lire ce roman (et j’ai mis un peu de temps à rédiger sa chronique).

     L’auteure a un style d’écriture bien à elle : l’écriture est travaillée, le langage soutenu mais tout ceci apporte une certaine lourdeur au roman et lui enlève de son naturel. J’ai ainsi eu du mal à lire ce roman d’une traite, il est assez long et j’ai donc fait une pause avec un autre roman vers la moitié de ma lecture. C’est dommage car je pense que j’aurai vraiment plus accroché à l’intrigue avec un roman moins lourd à lire.

     L’auteure a sans doute souhaité travailler son texte afin de lui apporter plus de dimension et de le démarquer des autres romans fantasy. Cependant, l’intrigue en elle-même était déjà assez travaillée et complexe pour apporter toute sa valeur au récit. Ici, j’ai trouvé ça too much.

     Parce que soyons honnête, l’idée de départ est plus qu’intéressante, les personnages ne se ressemblent pas tous, il y a de nombreux rebondissements (c’est eux qui m’ont fait tenir tout le long du roman)… Le tout aurait pu faire un excellent roman de fantasy à la construction somme toute classique mais à l’intrigue originale.

     J’ai beaucoup aimé les personnages que l’on rencontre, la manière dont on découvre petit à petit, en même temps qu’eux ou avant eux leurs véritables origines… J’ai d’ailleurs une petite préférence pour le personnage d’Astiran, un apprenti forgeron.

     Et puis soyons honnête, la couverture est superbe ! C’est le genre de roman que l’on a envie d’avoir exposé dans sa bibliothèque !

En bref:

     Je suis persuadée que la plume de l’auteure plaira à ceux d’entre vous qui appréciez les plumes assez travaillée mais ça ne l’a malheureusement pas fait avec moi !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s